Principe du trading social et ses spécificités

La Bourse est un secteur complexe. Tout peut influencer le marché : les situations géopolitiques, les catastrophes naturelles, et autres. Les valeurs des marchés sont aussi dynamiques. Les prix peuvent flamber ou subir une chute importante. Pour pouvoir espérer faire des gains dans ce domaine, la gestion des informations et spéculer à partir de ces derniers sont deux choses très importantes.

Le trading social, c’est quoi ?

Si le fonctionnement habituel d’un trader est d’effectuer des analyses fondamentales ou techniques afin de préparer ses stratégies sur le marché. Avec internet et grâce aux réseaux sociaux, ce commerce découvre un nouveau moyen de trader. Le trading social s’appelle aussi commerce communautaire.

Comme son nom l’indique, ce nouveau système se constitue d’un regroupement d’investisseurs ayant les mêmes intérêts. Cette tendance se fait rapidement des adeptes, car elle simplifie la manière de trader. Cela grâce à son fonctionnement basé sur l’échange des informations et la coopération. Les informations circulent librement et en temps entre investisseurs sur les plateformes online. La coopération quant à elle permet aux membres du groupement de travailler ensemble, en équipe pour atteindre rapidement un objectif fixé.

Un autre aspect du trading social : le « Copy Trading ». Le concept est simple, on copie juste les actions des meilleurs courtiers du moment. C’est-à-dire que le client achète automatiquement ce que le courtier qu’il copie acquiert. C’est ce qui offre les plateformes de trading social comme eToro.

A voir : https://www.bologna2000.com/2020/03/11/come-funziona-il-trading-sociale/

Comment fonctionnent les plateformes de trading social ?

On vient de citer précédemment le site eToro alors on le prendra comme exemple. Il propose un réseau social concentré uniquement sur les investissements (on a actuellement LinkedIn comme exemple dans le domaine du travail). À l’inscription sur le site, les particuliers créeront un profil et constitueront son portefeuille avec ses actifs. L’accès aux infos sur les traders le plus performant deviennent eux aussi accessible aux clients : bilans, historiques, le contenu de leurs portefeuilles (ils ont commercé de l’Or ? Du pétrole ? Vous le saurez). Ces courtiers voient en eToro un générateur de signaux (on y reviendra).

Un générateur de signaux selon les investisseurs est une alerte sur une opportunité de trading. Cette notification sera ensuite retransmise aux investisseurs expérimentés ou entreprises de courtages. eToro peut gagner ou non des rémunérations selon son accord avec le broker, pour les notifications envoyées. Le profit d’un professionnel variera ensuite du nombre d’imitateurs qui le suivront. Toutefois ici on s’en remet à un total inconnu. Pour sa défense, eToro explique qu’ils ont plusieurs partenariats avec des institutions connues, à l’exemple des banques très bien connues (lien https://www.bologna2000.com/2020/03/11/come-funziona-il-trading-sociale/).

Un des avantages de eToro est la mise en disposition de divers titres. Posséder les actions cotées, les fonds indexés et les matières premières offre déjà plusieurs possibilités à son utilisateur. Malgré tout cela, et avec ses plus de 10 millions d’abonnés, eToro reçoit encore des retours insatisfaits (parfois très mitigés). On dit que son utilisation n’est pas aussi simple comme on le dit, et que les frais d’adhésion sont assez onéreux si on est inactif.

Les personnes ayant des difficultés économiques devraient sans doute délaisser eToro. En effet, non seulement les frais d’inactivités semblent élevés, mais aussi les retraits le sont.

Le trading social semble bien attractif à bien des égards. Il paraît même minimiser le facteur risque dans les transactions. Les coups de pub autour du fait qu’on peut gagner facilement de l’argent en peu de temps sont cependant un moyen d’appâter le client. Le parcours d’un trader se base sur les opportunités qui se présentent à lui. Certains réussissent, d’autres perdent. Pour les débutants, les forums sont synonymes de connaissance, car les pros laissent les explications de leurs stratégies et de leurs opérations à dispositions.